Connaissez-vous le syndrome des jambes sans repos?

Vous êtes couché, en quête de sommeil, et vous ressentez une envie irrésistible de bouger les jambes (et parfois d’autres parties du corps). Si vous ne le faites pas, vous vous sentez inconfortable. Il peut même arriver que vous ressentiez des douleurs. Si vous vous reconnaissez dans cette description, vous souffrez peut-être d’un trouble sensimoteur appelé la maladie de Willis-Ekbom ou, plus familièrement, le syndrome des jambes sans repos (SJSR).
Les effets apparaissent surtout lorsque le corps est en repos, par exemple au moment de se coucher. D’ailleurs, les symptômes sont plus fort en soirée et lors de la nuit. D’une personne à l’autre, l’impact peut être plus ou moins important. Chez certains, les symptômes apparaissent de façon intermittente. Par contre, plusieurs personnes qui souffrent du SJSR voient leur sommeil être perturbé. Ce manque de sommeil a des impacts dans la vie de tous les jours.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le SJSR n’est pas lié au stress ou à des troubles psychiatriques. Ce serait plutôt un trouble du système nerveux central d’ordre génétique.

Le SJRS est souvent associé à d’autres troubles comme une mauvaise circulation du sang dans les jambes, une insuffisance rénale terminale, une anémie ferriprive et une grossesse.

Si vous présentez des symptômes du syndrome des jambes sans repos, consultez un professionnel de la santé.

Laisser un commentaire