L’apnée du sommeil peut causer des accidents de la route

Saviez-vous que 19 % des accidents mortels et 23 % des accidents avec blessures corporelles sur nos routes seraient attribuables à la fatigue du conducteur? Bref, la fatigue a un effet comparable à celle de l’alcool. Plusieurs des cas de sommeil au volant recensé sont attribuables à l’apnée du sommeil.

Cela dit, ce ne sont pas tous les apnéiques qui sont à risques de provoquer des accidents. La moitié des gens qui font de l’apnée du sommeil souffrent de somnolence, alors que l’autre moitié ressent de la fatigue.

Si vous êtes du premier cas, il suffit de prendre une pause quand vous sentez une envie plus ou moins grande de vous endormir quand vous êtes au volant. Par contre, quand la fatigue frappe, c’est là que le vrai danger arrive. Les réflexes sont moins bons, l’attention est réduite. Les risques d’accident augmentent donc… surtout lorsqu’on roule à pleine vitesse.

Pour en savoir plus sur les risques au volant quand on souffre d’apnée du sommeil

Une étude menée par une étudiante au doctorat au Département de médecine de l’Université de Montréal a permis de documenter le sujet. Vous pouvez consulter un article sur ce sujet : Mort de fatigue à cause de l’apnée du sommeil.

 

Laisser un commentaire